Politiques agricoles, commerce international, souveraineté alimentaire, sécurité alimentaire, ,…: un blog de Gérard Choplin

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                 Bruxelles, mercredi 4 juin 2008

 Pas de solution à la crise alimentaire  sans les paysans et les paysannes

La CPE et COAG dénoncent l’expulsion des représentants paysans et des organisations de la société civile de la conférence de la FAO sur la crise alimentaire.

Mardi 3 juin, vers 13:30, à Rome, des paysans et des représentants d’organisations de la société civile ont organisé une action dans la salle de presse du centre de conférence pour exprimer qu’alors que des millions de personnes supplémentaires rejoignent les rangs des mal nourris, les entreprises qui contrôlent le système alimentaire mondial font des profits records. Cette action visait également à dénoncer le fait que les producteurs d’alimentation – les paysans, les pêcheurs, les travailleurs agricoles et les peuples indigènes du monde – ont été exclus des discussions.

Les paysans et les paysannes d’Europe expriment leur solidarité avec cette action. Partout dans le monde, y compris en Europe, les paysans souffrent de la libéralisation marchande et du pouvoir croissant des multinationales sur l’alimentation. En Europe, une ferme disparaît chaque minute. L’agriculture paysanne, familiale et nourricière est remplacée par une agriculture à grande échelle  entre les mains de l’industrie, de la grande distribution et des banques, qui ne répond pas aux attentes de la population.

C’est l’agriculture paysanne, familiale et durable qui partout dans le monde nourrit les populations, tout en contribuant à refroidir le climat. Il est maintenant urgent de changer en profondeur les politiques agricoles pour cesser de soutenir la dérégulation des marchés et les multinationales de l’agro-industrie, et pour développer des politiques qui soutiennent vraiment l’agriculture paysanne.

Nous demandons donc aux ministres européens de décider la réforme de la PAC  en cours de négociation (bilan de santé) en fonction des priorités suivantes : une meilleure distribution des aides en faveur des petites fermes, l’arrêt de toute forme d’aide à l’exportation et un soutien fort pour la production locale.

 Contacts presse:

CPE: René Louail, Tel.: 0033 (0) 672848792

COAG (en espagnol): Andoni Garcia, Tel.: 0034 (0) 636451569

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :