Politiques agricoles, commerce international, souveraineté alimentaire, sécurité alimentaire, ,…: un blog de Gérard Choplin

Communiqué CPE

OGM/nouvelle législation:

La co-existence étant impossible, l’UE choisit les OGM contre l’avis de la population.

Non à la levée du moratoire.

 …………….José Bové en prison, les OGM en liberté………

Même si le compromis avalisé début juillet par le Parlement Européen peut sembler être une clarification aux yeux des parties engagées dans la négociation, il présage en fait la contamination de toute l’agriculture par les OGM.

La nouvelle législation européenne part du principe selon lequel la co-existence entre agriculture avec et sans OGM serait possible.  Or, ce n’est pas le cas: aucune législation n’arrêtera la contamination par le vent ou les insectes et dans un délai rapproché, notamment à cause de seuils tolérés pour les semences, la contamination sera inévitable et irréversible.

D’ailleurs la Commission Européenne a pris soin de laisser aux Etats Membres la responsabilité d’organiser cette co-existence qu’elle sait impossible et les compagnies d’assurance ne veulent pas assurer les risques liés à la contamination.

L’UE trompe ainsi l’opinion publique en lui faisant croire que la nouvelle législation va la protéger des OGM. En fait, c’est plutôt  le droit des consommateurs à consommer des produits OGM qu’elle protège, ce que personne ne réclame. La liberté de consommer des produits sans OGM risque d’être de bien courte durée.

L’UE prend donc la responsabilité et le risque d’imposer les OGM contre l’avis de sa population, en sachant qu’on ne pourra revenir en arrière.

La répression à l’encontre de José Bové, porte-parole de la Confédération Paysanne (membre de la CPE) illustre ce choix et la volonté du Président français de briser la mobilisation contre les OGM. C’est un bien mauvais calcul. La CPE demande la libération immédiate de José Bové.

La CPE appelle les gouvernements de l’UE à ne pas lever le moratoire et à plaider à Cancun pour un moratoire international.

Elle appelle les citoyens européens

  • à ne pas se laisser abuser par la nouvelle législation,
  • à agir maintenant pour que l’UE maintienne le moratoire,
  • à participer au rassemblement du Larzac (France) les 8/10 aôut contre l’OMC et l’emprisonnement de José Bové.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :