Politiques agricoles, commerce international, souveraineté alimentaire, sécurité alimentaire, ,…: un blog de Gérard Choplin

COMMUNIQUE DE PRESSE

ESB, farines animales, protéines végétales, accord de Blair House,…. :

Propositions de la CPE

Après dix années de scandale ESB, les risques pour la santé des consommateurs et l’avenir de l’élevage bovin sur le territoire européen sont au cœur de l’actualité européenne.

Une nouvelle fois c’est aux consommateurs (leur santé), aux contribuables (les budgets nationaux et européens), aux éleveurs et à la filière viande ( pertes économiques) , et non aux firmes d’alimentation animale à l’origine du développement de l’ESB, que l’UE fait payer le coût de ses erreurs, pourtant clairement identifiées et dénoncées depuis longtemps par la CPE.

Nous invitons les Ministres et les institutions de l’UE à prendre en compte en temps utile nos propositions, afin d’épargner aux européens les coûts et dégâts à venir.

Le cœur du problème, ce sont le mode intensif de production animale et la politique erronée de l’Union Européenne en matière d’alimentation animale depuis la création de la PAC en 1962, politique aggravée encore par l’accord UE/USA de Blair House en 1992.

1) remédier aux causes du scandale en  modifiant les modes de production animale, en cessant la production d’excédents, en modifiant la PAC et les accords internationaux sur l’alimentation animale.

 Rappelons si besoin qu’il n’y aurait pas eu de développement de l’ESB si la PAC n’avait pas favorisé une production laitière de plus en plus intensive, si la recherche du coût de production le plus bas n’avait pas été aussi frénétique. Il est urgent de stopper cette course: l’agenda 2000 prévoit pourtant de l’accentuer en baissant fortement les prix du lait et en abandonnant prochainement la maîtrise de la production. L’agenda 2000 continue de soutenir une alimentation intensive des vaches laitières (céréales, maïs) et refuse de soutenir la production d’herbe, malgré les immenses zones de pâturage que l’UE a la chance de posséder et qui font la fierté de ses fromages de qualité. Il faut donc réorienter la PAC en faveur d’une production maîtrisée de lait, de viande bovine, qui soit liée au pâturage et aux fourrages locaux, qui priorise la qualité plutôt que la course au rendement (rappelons les excédents actuels) : la CPE a proposé des instruments allant dans ce sens.

La dépendance de l’UE en protéines végétales, que certains font semblant aujourd’hui de découvrir, était inscrite dès la création de la PAC en 1962 et imposée par les USA. C’est là la source des problèmes fondamentaux de la PAC, que les réformes successives n’ont pas modifiés : rappelons que les excédents UE de lait, de viande bovine, porcine, volaille, œufs et céréales sont dûs essentiellement à l’importation massive (plus de 50 millions de tonnes par an) d’aliments du bétail sans droits de douane. L’autonomie de l’UE en protéines végétales a donc été considérablement diminuée , phénomène aggravé par le développement massif de la culture du maïs, très désèquilibré en protéines, mais favorisé dans la PAC, et par l’accord USA/UE de Blair House en 1993, qui a limité la surface UE en oléo-protéagineux.

Sans remise en cause de l’accord de Blair House, sans remise en cause des importations massives d’aliments du bétail, l’UE restera une usine de transformation industrielle de produits végétaux importés en produits animaux concentrée sur les façades maritimes, avec son lot maintes fois décrit de problèmes( excédents, qualité, santé, environnement,..), et un énorme gâchis financier.

La réforme de la PAC et des accords internationaux est donc essentielle si on veut traiter la question de l’ESB à sa racine.

2) L’urgence vis à vis des éleveurs et des consommateurs européens.

    Nous proposons de:

  • éliminer tout nouveau risque de contamination en interdisant les farines animales pour tous les animaux d’élevage et de compagnie, et bien entendu d’interdire leur exportation dans les pays tiers (proposition CPE de 1994).

Tant que les scientifiques n’auront pas déterminé la nature exacte de l’agent de l’ESB, son mode de transmission, et l’origine de cette maladie, la priorité doit être donnée à la protection de la santé des consommateurs: il en va de la crédibilité des productions animales européennes pour les consommateurs, donc de l’avenir des éleveurs.

Les problèmes techniques posés par le stockage et l’incinération de ces farines sont réels, mais plus faciles à résoudre que ceux  posés par  les déchets nucléaires.

Il ne s’agit pas pour autant de céder à la psychose : la plus grand partie du troupeau bovin européen n’est pas contaminée, en particulier les animaux nourris à l’herbe et aux fourrages de la ferme, sans achats d’aliments industriels. Or ce sont ceux-là mêmes que la PAC a largement défavorisés depuis 40 ans.

  • éliminer les abats à risques de la chaîne alimentaire dans tous les pays de l’UE, généraliser d’urgence dans toute l’UE les tests de dépistage de la maladie, comme la Suisse et la France ont commencé à le faire,
  • intensifier la recherche sur l’ESB, en ne négligeant aucune piste, et mettre au point un test fiable certifiant la contamination (si besoin utiliser des fonds de la recherche publique sur les OGM),
  • imposer à l’industrie de l’alimentation animale une transparence et un étiquetage détaillé de la composition et origine de leurs produits, avec une liste positive de produits autorisés,
  • indemniser les éleveurs pour la perte économique liée à la non utilisation des résidus d’abattoirs,
  • sanctionner sévèrement les fraudes concernant les farines animales et donner les  moyens d’instruire plus rapidement les nombreuses plaintes en cours.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :